Borne de Recharge

Prise renforcée type Green’UP ou Wallbox : comment choisir son mode de recharge ?

L’utilisation d’une voiture 100% électrique ou hybride rechargeable est conditionnée par les solutions de recharge disponibles. Pour un meilleur confort d’usage, 90% des électromobilistes choisissent de recharger à leur domicile. Dans ce cadre, ils ont le choix entre deux grandes solutions à savoir la prise renforcée Green’up ou la Wallbox.

Wallbox : principe, avantages et inconvénients

La Wallbox est une invention qui a spécialement été créée pour recharger des voitures électriques. Se présentant sous la forme d’un boîtier à fixer au mur ou sur un piédestal, cet équipement peut être installé dans les parkings des immeubles collectifs et des entreprises ou dans les garages privés. Dès qu’elle est connectée avec le réseau électrique de la maison, la Wallbox est en mesure d’alimenter la batterie d’une voiture électrique par le biais d’un branchement sécurisé. Elle assure une recharge en mode 3, ce qui signifie que le véhicule est connecté directement au réseau principal de distribution en courant alternatif (AC) avec un circuit dédié et une fiche spécifique. Le circuit de recharge exigé en mode 3 doit impérativement respecter la norme CEI 61851-1 pour assurer le maximum de sécurité des utilisateurs. Avant d’enclencher la recharge, la borne procède à une série de vérifications : cohérence entre le véhicule, la puissance de câble et le circuit de recharge, connexion effective du véhicule au système, détermination de la puissance de charge maximale tolérée par l’auto, etc. La borne de recharge a la particularité de libérer quatre niveaux de puissance en courant alternatif à savoir 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW et 22 kW.

Elle est largement recommandée par tous les constructeurs automobiles dans la recharge de voitures électriques en raison de ses multiples avantages. Le premier point fort de ce dispositif repose sur la sécurité offerte. L’appareil est enrichi de plusieurs technologies qui ont pour vocation de prévenir les risques d’électrocution, de surchauffe ou de pics de tension qui sont dangereux et qui nuisent à la recharge. Comme il est pourvu de son propre système d’autodiagnostic, il est capable d’alimenter le véhicule en énergie électrique durant de nombreuses heures d’affilée tout en protégeant les utilisateurs et la maison. La Wallbox a aussi la particularité d’offrir un temps de recharge réduit. À titre de comparaison, une Renault Zoé mettra 13h41 à récupérer entre 10 à 80% de sa charge sur une prise de 2,3 kW contre 1h26 seulement sur une Wallbox de 22 kW. Plus la borne est puissante, plus le délai d’alimentation électrique diminue. En parallèle, cette solution de recharge aide les électromobilistes à faire des économies. Grâce à des fonctionnalités de pilotage énergétique à distance, ils peuvent programmer les sessions uniquement au cours des heures creuses où le prix au kWh est plus bas.

Au rayon des inconvénients, l’installation d’une Wallbox coûte cher. Son prix est calqué en fonction de la puissance, de la marque, des restrictions d’accès avec RFID ou non et des fonctionnalités avancées. En moyenne, le prix de l’équipement varie de 600 à 1200 euros. À cela s’ajoutent les frais de main-d’œuvre allant de 300 à 700 euros. Il est impossible de se soustraire au paiement de ces coûts d’installation, car la borne doit obligatoirement être implantée par un électricien certifié IRVE si elle dépasse 3,7 kW.

Prise renforcée Green-up : principe, avantages et inconvénients

Au cours de la période durant laquelle les voitures électriques ont commencé à se démocratiser, l’entreprise française de produits et systèmes pour réseaux d’informations et systèmes électriques a réfléchi à une solution qui permettrait aux électromobilistes de recharger leur véhicule sans passer par la prise domestique ni devoir investir dans des bornes de recharge. L’industriel a alors sorti la prise green’up communément appelée prise renforcée. Elle est différente d’une prise classique dans la mesure où elle est capable de délivrer une puissance de 3,2 kW en courant alternatif sous 14 A contre 2,3 kW ou 10 A seulement pour la prise traditionnelle. Elle offre une telle capacité grâce à l’amélioration de la conductivité des matériaux qui la composent.

Avec une prise green’up, il suffit de 18h pour recharger une Renault Zoé équipée d’une batterie de 40 kWh alors qu’avec une prise 2,3 kW – 10 A, ce délai s’étend à 25h00. À part sa rapidité, l’autre force de cette solution repose sur son prix plus raisonnable. Il suffit d’un budget de 150 à 300 euros pour pouvoir s’équiper. Elle ne nécessite pas non plus de travaux lourds et peut être fixée sur une hauteur minimale de 80 cm. Par ailleurs, les modèles proposés par Legrand sont constitués d’un volet verrouillable pour protéger l’accès à la prise. Cette dernière est étanche et robuste en présentant une résistance aux chocs IK08 et contre la poussière et les projections d’eau IP66.

En revanche, la green’up continue d’être considérée comme un dispositif de recharge lent par rapport aux performances d’une Wallbox. Elle ne convient pas aux voitures électriques équipées d’une batterie puissante. Elle a aussi l’inconvénient d’exiger l’usage d’un câble spécifique qui est rarement fourni de série avec les véhicules. L’utilisateur doit alors se procurer ce cordon en supplément de l’achat du matériel.

Quelle solution de recharge choisir ?

Le choix d’une solution de recharge dépend surtout de la typologie du véhicule et de l’utilisation qui en est faite. La prise green’up est surtout recommandée pour les autos équipées d’une petite batterie comme les hybrides rechargeables. Celles-ci n’ont pas besoin d’énormément de puissance de recharge avec leur accumulateur variant de 8 à 12 kWh et assurant une autonomie de 20 à 80 km. Une voiture munie d’une batterie de 9 kWh par exemple mettra 3h à faire le plein avec une prise de 14 A. Ce dispositif de recharge peut aussi faire l’affaire sur les nano-car de type Renault Twizy ou Citroën Ami qui sont également dotés d’une batterie de faible capacité.

Les bornes de recharge pour leur part sont vivement recommandées pour les modèles purement électriques parcourant de nombreux kilomètres au quotidien. Elles accélèrent la durée de la recharge et procurent un meilleur confort d’usage. Les propriétaires de Nissan Leaf, Renault Zoé, Tesla Model 3 et autres Peugeot e-208 privilégieront cette technologie.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire